L’Interco et les collectivités du territoire engagent plus de 58 millions d’euros

Ce Jeudi 16 décembre, madame Corinne BLANCHOT-PROSPER, Sous-Préfète de Bernay et monsieur Jean-Luc BOULOGNE, Président de l’INSE ont signé le Contrat de Relance et de Transition écologique (CRTE) de l’Interco Normandie Sud Eure. Cette signature marque ainsi l’engagement de l’État aux côtés de l’Intercommunalité et de ses 41 communes dans la mise en œuvre d’un nouveau projet de territoire pour la période 2021-2026.

M.BOULOGNE Président de l’Interco Normandie Sud Eure et Mme BLANCHOT-PROSPER, Sous-Préfète de Bernay, lors de la signature du CRTE a Pullay le 16 décembre 2021

Les enjeux du CRTE

Le projet politique des élus de l’Interco Normandie Sud Eure est de contribuer à renforcer l’attractivité de leur territoire en développant un projet cohérent et innovant à 10,15 voire 20 ans.
Ce projet s’appuie sur leur volonté de conduire une transition à la fois économique, sociétale et écologique.
Son ambition est de la co-construire en mobilisant tous les acteurs de la vie du territoire : élus locaux, habitants,
associations, acteurs du développement autour de 5 grands axes.

  • Attractivité
  • Qualité de vie des habitants
  • Implication des acteurs à la vie du territoire
  • Transition écologique
  • Développement économique

166 fiches actions pour plus 58 millions d’euros d’investissement

Pour ce faire, l’INSE s’appuiera sur l’État et sur les moyens du plan de relance ainsi que sur les dispositifs contractuels déjà engagés par la collectivité (CTG, ORT, OPAH et OPAH Ru, Petites villes de demain, CTEJ, PCAET, PLUI…). Le CRTE est pensé comme un contrat chapeau visant à simplifier le paysage contractuel. Il est l’aboutissement d’un important travail mené avec les 41 communes et qui a permis de sélectionner 166 fiches actions déclinées selon les 5 axes de développement retenus. Leur mise en œuvre générera un montant global de plus de 58 millions d’euros d’investissement sur le territoire. Parmi les actions projetées sur la période 2021-2026 on relève la restauration de nombreux édifices patrimoniaux, la création de la maison de santé de Verneuil, le réaménagement de marres à Chambois, Chambord et Mesnils-sur-Iton, la valorisation de la base de loisirs de Damville ou la construction d’une ferme solaire, également de très nombreuses rénovations énergétiques.