Mesnils-sur-Iton

Présentation

Depuis le 1er janvier 2016, la commune nouvelle de Mesnils-sur-Iton remplace les communes de Condé-sur-Iton, de Damville, de Gouville, de Manthelon, du Roncenay-Authenay et Le Sacq et depuis le 1er janvier 2019, les communes de Buis-sur-Damville, Grandvilliers et Roman ont rejoint la commune nouvelle.

Damville, c’est la « villa » du DAM = Dame du latin domina (souveraine ou maîtresse de maison). C’est donc le domaine du Maître DAM-VILLE. Cette version paraît la plus plausible parmi d’autres interprétations qui ne s’appuient sur aucun fait connu.

Une longue lignée de la Famille de Montmorency a marqué de son empreinte pendant plus de 3 siècles l’histoire de Damville.

Son blason est resté l’emblème de la Ville « d’or à la croix de gueules cantonné à  seize allérions d’azur » qui correspondent à quatre par canton.

Depuis la donation par Philippe Le Hardi, en 1203 de la Seigneurie de Damville à Mathieu, Baron de Montmorency, le nom de cette famille illustre fut longtemps attaché à celui de Damville. Aujourd’hui, l’école primaire porte son nom.

La construction du château-fort commença vers 1035. Il fut détruit par les Anglais au début du XVème siècle. La fin de l’année 1980 en fera un agréable lieu de promenade, malheureusement, systématiquement saccagé par des vandales.

La Halle aux grains dont la construction remonte à 1550, accueillait chaque mardi les agriculteurs qui venaient y vendre le blé de leur récolte. Elle servira plus tard pour le marché aux bestiaux.

En 1870, Rateau et Pinet disaient de Damville : « Jolie petite ville sur l’Iton, éclairée au gaz depuis plusieurs années » avec foires et marchés excellents pour la vente des bestiaux et des céréales.

En 1610, la seigneurie de Damville sous Charles de Montmorency  atteignit la plus haute dignité qu’on puisse attacher à un fief. En effet, le Roi Louis XIII érige Damville en « DUCHÉ-PAIRIE » (Duc et Pair de France). C’est peu après la Révolution en l’an XII (1804) que fut entreprise la construction de la bâtisse appelée « Château Laval », notre actuel Hôtel de Ville.

Maire délégué de la Commune : Bernard TOUSSAINT

Condé sur Iton possède 2000 d’histoire sous différentes appellations du 1er siècle après Jésus Christ « Condate », à la Révolution française sous les noms de Marat sur Iton, Montagne sur Iton puis Pelletier sur Iton avant de retrouver son identité actuelle.

Différents vestiges romains furent découverts notamment auprès de l’église, du Moulin Renault ou de Parigny prouvant ainsi une présence, et une activité importante à cette époque.
Condé sur Iton servit de résidence aux évêques d’Evreux dès le XVe siècle dans l’actuel « vieux château » qui fut rénové au XIXe siècle.
Le comte de Jarnac fit édifier le « château neuf » de style Louis XIII qui fut profondément modifié en 1962 par Charles de Rohan Chabot.
Au cimetière repose Carlotta GAZZANI une des favorites de NAPOLÉON Ier et lectrice de l’impératrice.
Le poète chilien Pablo NERUDA, prix Nobel de littérature en 1971 et diplomate, résida à Condé de 1971 à 1973 dans une résidence qu’il baptisa « La Manquel » sur les berges de l’Iton.

Au moment de la création de l’Association « Gouville Val d’Iton » (GVI) en 1990, M. Jean LOBRY, Président du « Pays d’Avre et d’Iton » mettait en valeur ce qu’il appelait les atouts de la commune : la beauté du site (paysage bocager), de l’Iton qui la traverse sur 3 km, le château et son parc, les chemins vicinaux et ruraux permettant de découvrir ses curiosités telles que : une mariette, un lavoir, le presbytère, l’église, le château, le parc, le domaine du Lycée (ensemble complet de bâtiments seigneuriaux).

D’autres atouts, les pôles d’activité et d’emploi que représentent le Lycée Agricole de Chambray et le Home Nathalie.

Situation géographique : Vallée de l’Iton

Grandvilliers est la plus » jeune » commune du Canton. Elle est née de la fusion simple des deux anciennes communes d’Hellenvilliers et de Grandvilliers le 21 juin 1995.

Elle est traversée par deux axes principaux et perpendiculaires : RD 60 reliant Damville à Tilliers-Sur-Avre et la RD 49 allant de Breteuil à Nonancourt.

Le Conseil municipal s’attache à maintenir en bon état le patrimoine communal et à apporter des améliorations souhaitables pour une vie aussi harmonieuse que possible dans la commune.

Des travaux conséquents  ont été entrepris  dans l’église de Grandvilliers : réfection de la sacristie, travaux au clocher, restauration du tableau du chœur, ainsi que de l’ensemble des peintures murales

On note le passage d’une voie romaine reliant Condé-Sur-Iton à Dreux.

C’est en 1170 que Simon de Grandvilliers, aumônier de l’Abbaye de Lyre, meurt en présence de son suzerain Richard de Damville. A l’époque de la féodalité, la motte et le château sont situés au hameau de Collières. Il seront détruits au 17ème siècle, puis au 19ème siècle ainsi qu’une large allée de tilleuls tricentenaires allant de l’ancien château fort vers l’église de Grandvilliers. Le vocable St Martin atteste de l’ancienneté de l’église; le portail et « la poutre de gloire » sont classés monuments historiques.

De longue date défrichée, Grandvilliers est depuis des siècles terre de culture, les céréales d’ici et d’ailleurs alimentant son silo.

Pour le nom, 2 origines possibles : La première pourrait venir de la destruction totale du village qui était situé à proximité de l’actuel cimetière (mise à sac d’où sacquer). Cette hypothèse a été vérifiée par la présence de traces dans les moissons lors de vues aériennes.

La seconde origine pourrait venir du vieux français SALT : bois (dérivé du latin SALTUS qui devait se prononcer « sâ » de la même façon que SAC).

Pour compléter l’histoire, des substructions romaines sont mentionnées au milieu du siècle dernier par GADEBLED dans son dictionnaire de l’Eure.

D’ailleurs la voie romaine Conches-Damville ne suivait pas tout à fait la trace de la route actuelle puisqu’elle aboutissait au hameau des Mousseaux situé à environ 1 km de Damville.

Situation géographique : La commune du Sacq est située à 2 km du chef lieu de canton, la route départementale D559 reliant les deux communes.

On retrouve le nom de Roman en 1170 lorsque Simon de Grandvilliers donna le patronage de Roman à l’abbaye de la Lyre – Ingenulfe de Gouville, sieur de Roman approuva cette donation avant de mourir vers 1200.

Rotrou, archevêque de Rouen et Gilles, archevêque d’Evreux confirmèrent l’église de Roman aux moines de Lyre.

En 1222, Guillaume de Gouville, époux de Emeline de Grandvilliers réclamait l’église de Roman. Son second fils Eudes de Gouville eut en partage le quart de fief de Roman relevant de Chagny. A la fin du XIVème siècle, le quart de fief appartenait encore à la famille de Gouville.

Roman passa ensuite à la famille Le Baveux puis à la maison d’O qui le conserva pendant plusieurs siècles. Charles d’O était seigneur de Roman.

Situation géographique : Roman se situe au Sud-Ouest de Damville. Le village est traversé par la RD 51 qui relie Damville à Verneuil, et au Nord par la RD 60 qui relie Damville à Grandvilliers.

L’Abbaye du Bec reçoit ensuite le patronage de la moitié du domaine du Roncenai par Lorette de Roncenai en présence et du consentement de Simon de Grandvilliers, son oncle, décision non contestée par Simon Harenc et N. de Montmorency et attestée par l’évêque d’Evreux en 1323.

Parmi différentes chartes et actes, nous voyons citer Simon de Roncenai, témoin de Richard de Ferrières en 1208 et Philippe le Bel en 1292 énumère différents fouages dont la paroisse du Roncenai. En 1454, le fief est possédé par la famille Colin de la Plesse. En 1602, les héritiers de feu Georges du Piliers sont cités et jusqu’au début du XVIIIème siècle. En 1720, le Roncenay passe à la famille de Cougny qui le conservera jusqu’à la Révolution de 1789.

Les années 1970 verront la 3ème ère des fusions dans notre canton. Le 1er avril 1973, le Roncenay et Authenay unissent leurs habitants et trésoreries en créant une nouvelle commune qui prendra et gardera, suite aux conseils officiels, leurs deux noms historiques accolés. Le 3 octobre 1998, les anciennes mairies étant désaffectées, une nouvelle mairie élargie, modernisée, fonctionnelle, était, inaugurée en présence des personnalités officielles et de nos habitants. Elle prenait place dans le large bâtiment communal, construit en 1873 avec l’aide financière de diverses familles, dont un des descendants siège parmi notre conseil municipal. Cette construction était destinée à être le nouveau presbytère souhaité par les habitants. Il remplaçait l’ancien, devenu bien national lors des évènements de 1789. En 1936, l’école d’Authenay ouvre ses portes, positionnant sa classe à la suite du bâtiment communal. Celui-ci deviendra alors logement de l’instituteur jusqu’en 1971, date de la fermeture de l’école. Depuis, cette extension, transformée en salle polyvalente, accueille avec plaisir ses utilisateurs. Un large parking, un jeu de boules, aménagés avec le concours de la CCPD, agrémentent joliment l’ensemble. Un portail et des grilles devraient achever le site.

Situation géographique : Le Roncenay-Authenay est situé, à l’ouest de notre chef-lieu de canton. Une ligne SNCF continue son transport de marchandises vers Breteuil. La RD 833, ex-route à Grandes Communications n°21, traverse la commune en direction de Breteuil ou Damville, la RD n°45 dite du « Sap à Houdan » relie Damville aux Essarts et la RD 140 Damville à Conches.

Infos pratiques Mesnils-sur-Iton

Infos sur la Commune

  • 4 483 habitants
  • 1 174 hectares
  • Les Damvillais

Horaires

Lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Coordonnées

rue de Verdun

Tél. 02.32.34.50.37

Fax. 02.32.34.85.79

contact@mesnils-sur-iton.fr

www.mairie-damville.fr

Infos pratiques Buis-sur-Damville

Infos sur la Commune

  • 988 habitants (2016)
  • 2 500 hectares
  • Les Buxéens

Horaires

  • de septembre à mai :
    • le lundi de 17h à 19h
    • le jeudi de 17h à 19h
  • en juin, juillet et août :
    • le jeudi de 16h30 à 19h

Coordonnées

Rue de l’Orme – Buis-sur-Damville

Tél. 02 32 34 57 47

mairie.buissurdamville@mesnils-sur-iton.fr

http://buissurdamville.free.fr/

Infos pratiques Condé-sur-Iton

Horaires

Le mardi et le vendredi de 17h00 à 18h30

Coordonnées

4 rue de la Poste

02.32.29.82.98

mairie.condesuriton@mesnils-sur-iton.fr

Infos pratiques Gouville

Horaires

Le lundi et le jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 15h30
Le mardi et le vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 19h

Coordonnées

2 route de la Mairie

02 32 29 83 58

02 32 67 21 46

mairie.gouville@mesnils-sur-iton.fr

Infos pratiques Grandvilliers

Infos sur la Commune

  • 351 habitants (2016)
  • 1 750 hectares

Horaires

Lundi de 17 h à 19 h

Coordonnées

3 Route de Nonancourt

Tél/Fax. 02.32.34.56.25

mairie.grandvilliers@mesnils-sur-iton.fr

Infos pratiques Le Sacq

Horaires

Vendredi de 15h30 à 18h00

Coordonnées

02.32.34.45.34

02.32.34.45.34

mairielesacq@mesnils-sur-iton.fr

www.lesacq.com

Infos pratiques Manthelon

Horaires

Le vendredi de 16h30 à 18h30

Infos pratiques Roman

Infos sur la Commune

  • 277 habitants (2016)
  • 1492 hectares
  • Les Romanais

Horaires

Mardi sur rendez-vous et vendredi de 15h à 19h

Coordonnées

Tél/Fax. 02.32.34.40.22

mairie-roman@wanadoo.fr

Infos pratiques Roncenay-Authenay

Horaires

Jeudi de 16h00 à 19h00, ou sur rendez-vous

Coordonnées

2 chemin de l’église

02.32.34.41.39

02.32.34.41.39

mairie.roncenay.authenay@mesnils-sur-iton.fr

Municipalité

Maire de la Commune

BONNARD Colette

ADJOINTS

1er adjoint :
2ème adjoint :
3ème adjoint :
4ème adjoint :

SECRÉTAIRE DE MAIRIE

Valérie RUAL